LES ACNES

 

Sommaire

I-INTRODUCTION

II-PHYSIOPATHOLOGIE

III- CLINIQUE

IV- FORMES CLINIQUES

V- FORMES ETIOLOGIQUES

VI- TRAITEMENT DE L'ACNE

VII- ICONOGRAPHIE

 


I-INTRODUCTION
 
 Le terme "acné" désigne les lésions folliculaires qui surviennent à l'adolescence et qui sont liées à la séborrhée et à la formation de comédon.
 
  C'est une affection excessivement fréquente affectant à des degrés variables 90 % des adolescents.  

II-PHYSIOPATHOLOGIE
 
  Trois éléments sont nécessaires à la formation d'une acné :

III- CLINIQUE
 
  Histoire naturelle de l'acné :

L'acné commence généralement aux approches de la puberté. Les lésions folliculaires caractéristiques sont précédées par la survenue d'une séborrhée.
L'évolution est spontanément régressive dans la majorité des cas vers 20 ans pour le sexe masculin et 22 à 25 ans pour le sexe féminin.
 
  Lésions élémentaires de l'acné :

  1. La seborrhée : condition préalable au développement des lésions acnéiques. La peau a un toucher gras, et un aspect huileux et brillant, surtout sur le nez, le front, les joues et la région thoracique supérieure.
  2. Les comédons : sont les points noirs ou petits bouchons cornés, de 1 à 3 mm situés dans les orifices des follicules sébacés. Ces comédons sont faciles à exprimer par la pression des doigts ou d'un tire comédon : petit filament gras jaunâtre avec une extrémité noire (oxydation des graisses + dépôt de mélanine).
  3.  Microkystes : petites élevures blanches de 2 à 3 mm siégeant préférentiellement sur les joues et menton. Ils correspondent à l'accumulation dans l'entonnoir fermé d'un follicule sébacé de sébum et de kératine mélangés à des colonies bactériennes : bombe à retardement.
  4. Les papules sont des lésions inflammatoires , diamètre inférieur à 10 mm. Ce sont des élevures rouges fermes parfois douloureuses pouvant évoluer vers la résorption ou la
  5. Formation de pustules (papule à contenu purulent apparaissant à la partie apicale)
  6. Les nodules : sont des lésions inflammatoires ayant une évolution suppurative et cicatricielle. Par convention terminologique Française c'est une lésion solide d'un diamètre > 10 mm.
    Ces nodules s'observent le plus souvent dans l'acné grave. En outre, peuvent apparaître des abcès qui se vident en sinus de drainage allongés et fluctuants et en fistules ® cicatrices déprimées ou au contraire hypertrophiques et chéloïde.

IV- FORMES CLINIQUES
 
Il y a un spectre continu depuis l'acné mineure (quelques comédons) jusqu'à la tétrade acnéique (atteinte de tous les follicules PS)  

Acné retentionnelle associe :

Acné papulopustuleuse associe :

Acné conglobata associe :

Tétrade acnéique associe :

Acné fulminans (ou acné comglobata aiguë fébrile et ulcéreuse) très grave

V- FORMES ETIOLOGIQUES
   

  1. Acné néonatale :
    Secondaire aux androgènes maternels. Elle diminue avec l'élimination des androgènes. Si l'acné persiste à 2 ans : recherche manifestation hormonale (atteinte des surrénales).
     
     
  2. Acnés iatrogènes :
    Secondaires aux médicaments

3. Acnés exogènes :

4. Acné excoriée des jeunes filles :

Acné entretenue par le grattage avec manipulation perpétuelle de la moindre lésion faciale "II dysmorphophobie".
 

VI- TRAITEMENT DE L'ACNE
 

Il découle directement des considérations physiopathologiques :

  1. Action sur la séborrhée :
  1. Pilule Diane contient 35 m g d'éthinyl oestradiol + 2 mg d'acétate de cyprotérone. Elle a une action anti-androgènes
  2. Acide 13 cis rétinoïque (Roaccutane) il diminue la taille des glandes sébacées et la production de sébum.
  1. Action sur la kératinisation infundibulaire :
  1. Topiques à base d'acide rétinoïque Isotrex, Antibio-abérel gel, Locacid, Retisol
  2. Peroxyde de Benzyle (+ action anti infection) solugel - Panoxyl
  1. Action sur la flore microbienne :
  1. Localement : Peroxyde de Benzoyle, Eryfluid, Dalacine T. topic, erysol
  2. Par voie générale : antibiotique (Cycline).
  1. Relation entre le Médecin et le jeune patient :

INDICATIONS
 
  Traitement local

Après une toilette soigneuse évitant les savons (pain, gel nettoyant)

  1.   Acné retentionnelle (micros kystes et comédons)
  1. Acné retentionnelle + légère inflammation. Association Isotrétinoïne 0,05 % et Péroxyde de Benzoyle 2,5 % ou 5 %.
  2. Si acné inflammatoire : Péroxyde de Benzoyle.

COMPLICATIONS

Le traitement dure plusieurs mois.

Correction des effets secondaires : crèmes hydratantes et antisolaires
 
  Traitement par voie générale

 

Retour à la page d'accueil des Cours de Dermatologie

 
   
     

Retour vers ATLAS
 
Le Programme
 
Les Dermatoses bactériennes
Les teignes du cuir chevelu
Leishmanioses cutanées
  Psoriasis
  Les eczémas
  Les manifestations cutanées des collagénoses
  Les tumeurs cutanées bénignes
  Cour de sémiologie : 2ème année
  Les Dermatoses virales
  Tuberculose cutanée
  Les prurits parasitaires
  Lichen plan
  Les dermatoses bulleuses acquises immunologiques
  Les tumeurs cutanées malignes
  Pelade - Melasma- Vitiligo
  Les mycoses cutanées
  Lèpre ou maladie de Hansen
  Les maladies sexuellement transmissibles
Pityriasis rosé de Gibert
Urticaire
Erythème polymorphe - Toxidermie
L’acné
thérapeutique
 

Remarques et commentaires  Remarks and comments :
Dr MOHAMED DENGUEZLI 

Service de dermatologieCHU FARHAT HACHED SOUSSE TUNISIE