Lien vers le cours : Tumeur Cutanées Bénignes
kératose  séborrhéique
kératoses  séborrhéiques multiples
Histiocytofibrome
Histiocytofibrome
Kyste sébacé

Loupes du cuir chevelu

Kyste dermoïde queue sourcil

Kyste mucoïde

Grains de Fordyce

Fibrome digital

Leiomyome
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Tumeur Cutanées Bénignes

Elles sont très nombreuses, nous les classons en :

            - Tumeurs épithéliales

            - Tumeurs conjonctives

            - Tumeurs annexielles

Les angiomes et les naevus pigmentaires feront l'objet d'autres chapitres.

TUMEURS EPITHELIALES

Les kératoses  séborrhéiques  (verrues séborrhéiques) :

Ce sont de petites formations tumorales peu saillantes, étalées sur 5 à 2O mm. Leur surface est recouverte d'un enduit corné et gras, gris jaunâtre ou brun noir. Habituellement nombreuses, les kératoses séborrhéiques siègent sur le dos, la poitrine, le visage des sujets âgés et surtout des vieillards.

Le diagnostic différentiel important, surtout quand la lésion est unique se pose avec le mélanome malin ou un carcinome baso-cellulaire tatoué.

Le traitement se fait par cryothérapie, électrocoagulation superficielle ou simple curetage à la curette.

Kératoacanthome

Acanthome à cellules claires :

Petit nodule de teinte rosée, assez souvent recouvert d'une croûte. S'observe chez l'adulte âgé et se localise sur la jambe. L'évolution se fait sur plusieurs années sans tendance à la disparition. Histologiquement il s'agit d'une hyperplasie épidermique faite de grandes cellules malpighiennes non pigmentées, à cytoplasme clair chargé de glycogène et séparées par un œdème inter-cellulaire. La cause est inconnue et le traitement se limite à une excision chirurgicale économique.

Hamartome épidermique :

TUMEURS CONJONCTIVES

Histiocytofibrome

Lipomes :

Leiomyomes :

Se développent aux dépens des muscles lisses (muscles pilomoteurs et muscles des parois artériolaires). Habituellement nombreux, groupés sur une région du corps. De petite taille, ces tumeurs sont arrondies ou allongées, elles sont douloureuses à la pression et au froid (jet de chlorure d'éthyle). L'angioléïomyome est une petite tumeur dermique ou hypodermique, bien encapsulée douloureuse à la palpation, développée à partir des muscles de la paroi d'une petite veine. Le diagnostic différentiel se pose avec les autres tumeurs douloureuses (tumeur glomique, tumeurs sudorales eccrines, neurinomes ou schwannomes).

Traitement : ablation chirurgicale.

Tumeur glomique :

Se développe aux dépens d'un glomus et siège surtout aux mains, aux pieds et sous l'ongle, cette dernière localisation pose le diagnostic différentiel avec un mélanome unguéal ou un naevus. C'est une petite tumeur profonde, bleuâtre, douloureuse au moindre contact et parfois spontanément avec des élancements. Histologiquement elle est faite de trois composantes : vasculaire, myoépithéliale et nerveuse. Le traitement consiste en l'ablation chirurgicale et dans la localisation sous-unguéale, un curetage soigneux de la phalangette doit être pratiqué.

TUMEURS ANNEXIELLES

Pilaires : Kystes épidermiques et sébacés etTrichoépithéliomes

Sudorales : Hidradénomes ou syringomes

 

Professeur Mohamed Denguezli

Faculté de médecine Ibn El Jazzar

Sousse - Tunisia


A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

last update /mise à jour : 01/10/2006

L'utilisation de ces images dermatologiques nécessite l'autorisation préalable de l'auteur

The use of these dermatologic images requires the preliminary authorization of the author

 
   
     

 
Lettre T
 

Teignes

Toxidermies

Tumeurs sudorales

  Tumeurs annexielles pilaires
 

Tuberculose cutanée

  Trichoepithéliome
  Trichotilomanie
  Tumeurs cutanées bénignes
 

Remarques et commentaires  Remarks and comments :
Dr MOHAMED DENGUEZLI 

Service de dermatologie CHU FARHAT HACHED SOUSSE TUNISIE