Chéloïdes

Chéloïdes spontanées multiples chez une femme de race blanche

Aspect en pattes de crabe, Extension centrifuge des lésions

Chéloïde du lobule de l'oreille: après perçage

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Chéloïdes

Les chéloïdes sont des tissus de réparation composés d'une fibrose exubérante apparaissant après une plaie cutanée, une brûlure, une vaccination ou post inflammatoire (folliculite ou lésion d’acné). Il existe des chéloïdes spontanées, plus fréquente chez les sujets à peau noire, souvent multiples et invalidantes.

Sites de prédilection : Lobes des oreilles, épaules, partie supérieure du dos, région thoracique antérieure.

Signes fonctionnels : Habituellement asymptomatiques. Elles peuvent être douloureuses ou sensibles au contact. Elles sont parfois très inesthétiques.


 

PRISE EN CHARGE

Prévention : Les sujets ayant tendance à faire des cicatrices hypertrophiques ou des chéloïdes doivent être informés d'éviter tout geste à visée esthétique tel que le percement des oreilles.

Cryothérapie : Les pulvérisations d'azote liquide sur les lésions, en congelant la totalité de la lésion, est efficace pour réduire le volume de certaines lésions.

Corticoïdes intralésionnels : L'injection intralésionnelle d'acétonide de triamcinolone (10 à 40 mg/ml) chaque mois peut diminuer le prurit ou la sensibilité de la lésion, de même que réduire son volume en l'affaissant. Des lésions non traitées antérieurement sont difficiles à injecter du fait de la densité des fibres de collagène.

 

Association cryothérapie/injection de triamcinolone : La lésion est dans un premier temps congelée par pulvérisation d'azote liquide, puis, après avoir laissé la lésion décongeler pendant 15 minutes, de l'acétonide de triamcinolone (10 à 40 mg/ml) est injecté dans la lésion. Après congélation, la lésion devient plus oedématiée et l'injection est plus facile.

Excision chirurgicale : Les lésions enlevées chirurgicalement récidivent souvent pour former des lésions de taille plus importante que la lésion initiale. Des excisions de réduction endochéloïdiennes suivies d’infiltration de corticoïde et de compression forte (pansement rétractile ou vêtement inextensible fait sur mesure) sont indiquées dans les chéloïdes volumineuses. L'excision immédiatement suivie d'une irradiation locale par iridium a été rapportée comme très bénéfique.


 

Différences entre chéloïde et cicatrice hypertrophique :

 

Chéloïde postopératoire

Cicatrice hypertrophique

Survenue

Retardée, après 3-6 mois

Précoce, après un mois

Aspect

Lésion extensive, s’étend au delà du site de la plaie avec des prolongements en  (« pattes de crabe »)

Lésion limitées, reste localisée au site de la plaie

Évolution

Indéfinie, mais guérison spontanée possible

Régression spontanée en 12 à 18 mois

 

Professeur Mohamed Denguezli

Faculté de médecine Ibn El Jazzar

Sousse - Tunisia


A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

last update /mise à jour : 01/10/2006

L'utilisation de ces images dermatologiques nécessite l'autorisation préalable de l'auteur

The use of these dermatologic images requires the preliminary authorization of the author

 
   
     

 
Lettre C
 
Charbon
Candidoses mucocutanées
Carcinomes baso-cellulaires
 

Carcinomes spino-cellulaires

 

Chancre mou

 

Chéloïdes

  Crohn (maladie de)
  Calcinose
  Colloide millium
  Cytostétonécrose du nouveau né
 

Remarques et commentaires  Remarks and comments :
Dr MOHAMED DENGUEZLI 

Service de dermatologie CHU FARHAT HACHED SOUSSE TUNISIE