Carcinome Basocellulaire

Baso plan cicatriciel

Baso plan cicatricielet étendu

Baso multiple

Baso pagétoïde

Perles épithéliomateuses

Baso tatoué

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Carcinome Basocellulaire

Tumeurs malignes cutanées les plus fréquentes. Se voient à partir de l'âge de 40 ans mais on peut les rencontrer chez le sujet jeune.

Siègent dans 8O % des cas sur le visage : angle interne de l'œil, sillon naso-génien nez, front, tempes.

N'atteignent jamais les muqueuses, ne métastasent presque jamais. Plusieurs types cliniques ont été décrits :

             1. Le carcinome plan cicatriciel :

Commence par une petite lésion papuleuse, translucide, finement télangiectasique qui s'étale progressivement et prend l'aspect d'une plaque à centre cicatriciel blanchâtre et télangiectasique ou exulcéré recouvert de petites croûtelles hémorragiques, et à bordure infiltrée, perlée. Cette petite plaque ne s'accompagne pas d'adénopathies.

             2. Le carcinome baso-cellulaire ulcéreux :

S'exprime par une ulcération avec ou sans bordure nette (ulcus Rodens) pouvant provoquer de gros dégâts anatomiques : atteinte des nerfs et des vaisseaux à l'origine de douleurs et d'hémorragies.

             3. Le carcinome baso-cellulaire nodulaire :

Caractérisé par un ou plusieurs petits nodules, saillants, globuleux, de teinte cireuse, translucide, ambrée, la surface est lisse et parfois parsemée de fines télangiectasies.

            4. Le carcinome baso-cellulaire bourgeonnant et végétant : 

De teinte rouge foncé, saignant facilement, peut prêter à confusion avec le carcinome épidermoïde.

            5. Les carcinomes baso-cellulaires superficiels :

 Siègent surtout sur le tronc (dos, abdomen), n'ont pas tendance à l'infiltration et à l'extension en profondeur. Les éléments sont parfois nombreux.

La forme pagétoïde se présente comme une nappe rosée recouverte de squamules et pouvant s'étendre sur une grande surface 10 à 30 cm parfois. Le caractère filiforme de sa bordure avec parfois un aspect tatoué ou cerné de perles facilite le diagnostic.

La forme érythémateuse ressemble au lupus érythémateux ou simule un psoriasis ou une parakératose. La présence de perles sur sa bordure facilite le diagnostic.

             6. Le carcinome baso-cellulaire sclérodermiforme ou morphéiforme :

Se manifeste par une plaque scléreuse de couleur blanc cireux ou blanc jaunâtre sans limites nettes, parsemée parfois de petits nodules et de fines télangiectasies. Le caractère perlé de la bordure fait souvent défaut.

             7. Le carcinome baso-cellulaire pigmenté (Tatoué)

Cette forme n'a en principe pas droit à l'individualisation puisque la plupart des épithéliomas baso-cellulaires sont en fait pigmentés. On réserve cependant cette forme aux cas où la quantité de pigment est très importante et donne aux lésions un aspect noir qui doit les faire distinguer des mélanomes diagnostic différentiel très important à faire, mais aussi de certaines kératoses séborrhéiques.

 Evolution - Pronostic

Les C.B ne métastasent  qu'exceptionnellement voire jamais. Malignité essentiellement locale.

Par extension locale le C.B peut envahir et détruire les structures voisines

Extension locale : progressive lente dans les tissus adjacents derme, fascia,  périoste, périchondre, gaine nerveuse.

 Traitement des carcinomes baso-cellulaires :

 Le traitement des carcinomes baso-cellulaires tient compte de plusieurs facteurs : age du malade, type de la tumeur, aspect, taille, topographie...

On dispose de plusieurs moyens thérapeutiques : électrocoagulation, chirurgie, cryochirurgie, radiothérapie et chimiothérapie locale. La décision quant à la technique utilisée nécessite parfois la concertation de plusieurs spécialistes, l'excision chirurgicale est cependant la plus utilisée. Les résultats thérapeutiques sont généralement excellents.

Professeur Mohamed Denguezli

Faculté de médecine Ibn El Jazzar

Sousse - Tunisia


A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z

last update /mise à jour : 01/10/2006

L'utilisation de ces images dermatologiques nécessite l'autorisation préalable de l'auteur

The use of these dermatologic images requires the preliminary authorization of the author

 
   
     

 
Lettre C
 
Charbon
Candidoses mucocutanées
Carcinomes baso-cellulaires
 

Carcinomes spino-cellulaires

  Chancre mou
  Chéloïdes
  Crohn (maladie de)
  Calcinose
  Colloide millium
  Cytostétonécrose du nouveau né
 

Remarques et commentaires  Remarks and comments :
Dr MOHAMED DENGUEZLI 

Service de dermatologie CHU FARHAT HACHED SOUSSE TUNISIE